smartphones : battage dans les batteries !

Nous l'avons tous vécu : la recherche d'une prise pour recharger notre smartphone...parfois sans effet, et on se résout à voir le message de désespoir s'afficher lorsque notre chéri s'éteint.
Le plus connu pour ce point faible est de loin l'iphone, quelle que soit sa version, avec des tenues inférieures à une journée de 8 heures...même si on coupe plusieurs services pendant qu'on ne les utilise pas.
D'ailleurs nous connaissons tous des possesseurs d'iphone très heureux, sauf qu'ils se trimballent une batterie de rechargement rapide...mais pesante.
Les smartphones Android tiennent un peu mieux la distance, en partie parce que ce système d'exploitation est un peu moins gourmand en ressources que l'iOS d'Apple ou Windows Phone, en partie aussi parce que les concurrents d'Apple mettent des batteries plus fortes dans leurs smartphones : jugez plutôt.
L'iphone 6 possède une capacité de batterie de 1810 mAh, le Motorola Moto X passe à 2300, tout de suite un quart en  plus, ensuite le HTC One avec 2600 et le Samsung Galaxy S5 à 2800mAh, soit plus très loin du double de l'iphone 6.
motorola-droid-turboEt la dernière nouvelle est que la course à l'armement continue : Motorola annonce son nouveau smartphone "Droid Turbo" avec une batterie à 3900 mAh !
Du côté des grands smartphones ( je ne me fais pas à l'affreux terme de phablet, beurk ) la situation est comparable : l'iphone 6+ dispose de 2915 mAh, mais le Sony Xperia Z Ultra est à 3050 et le Samsung Galaxy Note 4 à 3220, notons toutefois que l'écart relatif est moindre.
En fait Motorola n'en est pas à son coup d'essai : l'an passé ils avaient sorti le modèle Maxx
équipé d'une batterie de 3500 mAh.
Le Nexus 6 est, lui, annoncé à 3600mAh.

Mais évidemment la lutte contre le smartphone à batterie épuisée ne se limite pas à rajouter de la capacité : nos amis les chercheurs sont de la partie, bien qu'on observe que les progrès sont plus lents à venir sur les batteries que sur la puissance de calcul ( laquelle doublerait tous les 18 mois, dit-on ).

Un premier moyen de réduire la nuisance est d'avoir un temps de rechargement court.
Les batteries externes de rechargement sont déjà conçues pour ça.

Une équipe de chercheurs singapouriens a mis au point une méthode qui permet non seulement  de raccourcir drastiquement la durée de chargement - de zéro à une charge de 70% en deux minutes - mais encore d'allonger la durée de vie de la batterie bien au-delà des typiques 500 rechargements.
L'élément clé mis en avant serait un gel de nanotubes remplis d'oxyde de titane, composant très utilisé dans les crèmes solaires ! La recherche concerne aussi les batteries de voitures électriques ; on annonce un délai de deux ans pour que les nouvelles batteries atteignent le marché.

L'autre innovation prometteuse concerne les batteries elles-mêmes et nous vient de l'Institut Italien de Technologie, et il met en scène le graphène, variante spéciale du graphite déjà utilisé pour ses bonnes propriétés de conduction électrique.
Le graphène a été isolé en 2004 et à valu le prix Nobel à ses découvreurs.
Avec du graphène traité de manière particulière et placé aux bons endroits d'une batterie ion-lithium classique, sa capacité gagne 25%. Ici aussi le marché des voitures électriques est évoqué en parallèle de celui des smartphones.
mais gageons que comme souvent des mises au point seront nécessaires avant de profiter pleinement des progrès en matière d'autonomie.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans smartphone, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire