HTC One 2014 : bête de course chez les smartphones

 

En 2013 le smartphone HTC One tout alu avait déboulé et séduit nombre de
clients, montrant le dynamisme de sa maison mère taïwanaise. Voici son évolution.

Quand on dit tout métal, il restait tout de même quelques éléments de plastique affleurant
à l'extérieur...cette fois c'est métal pur de pur et ça en jette, que l'on choisisse gris,
argent ou or comme couleur extérieure.
Ce sera un signe distinctif fort par rapport à ses concurrents du créneau
des smartphones de haut de gamme, comme le Samsung Galaxy S5 ou l'iphone 5S.
Notre HTC se veut haut de gamme par les caractéristiques et par le design.

Rentrons à présent dans la bête avec des chiffres-clés.
Écran: la désormais classique dimension est de 5 pouces ; par exemple le Nexus 5 est pareil .
Moteur matériel :  processeur Snapdragon à quatre cœurs tournant à 2.3 GHz : le type 801.
Mémoire à accès direct ( RAM ) : 2 giga.
Appareil photo : dénommé UltraPixel avec lentille secondaire ( quoi tesque ? suspense...) plus un bon second œil frontal.
Port pour connexion micro-SD, et pour finir une batterie de 2.6 Ampère.heure.

Par rapport à son immédiat prédécesseur, notre petit nouveau pousse un peu les limites :
0.3 pouces plus grand, tout métal ce qui dégage une impression plus forte de solidité, mais le poids aussi a légèrement augmenté, ce qui peut dissuader de l'utiliser à l'aide d'une seule main.

Ce poids n'a pas que des désavantages :  le côté haut-parleur est désormais plus à l'aise...au point qu'ils ont appelé ça le Boomsound : les deux haut-parleurs frontaux améliorés, de même que la chaîne électronique amplificatrice, apportent en gain tant en qualité ( hautes et basses fréquences ) qu'en puissance : pas besoin de dock avec ampli pour profiter de sa zizique préférée pendant ses ablutions !

Nouvelles fonctions :  4G, communication near-field, et usage comme télécommande universelle grâce à l'infra-rouge. Pour le rechargement sans fil il faut oublier, mais comme
nous indiquions dans nos précédents articles, cela a une tendance à chauffer trop la batterie ce qui lui dégringole un peu vite sa capacité maximale au fil du temps.
Mais, comme tous les smartphones Android, le One est sobre et la durée entre rechargements est longue.

Revenons à notre caméra avant. Elle affiche 5 mégapixels et sa capacité à traiter du 1080 pixels, mais surtout elle a une lentille grand angle. Bien vu, la mode des selfies bat son plein et avec d'autres smartphones il arrive qu'on souhaite avoir des bras plus longs pour photographier toute la bande de potes.
Ici c'est du velours. La lentille en question permet aussi plus d'ouverture qu'ailleurs donc pas besoin d'un éclairage d'enfer pour réussir son cliché.

htc-one-2014Vous avez dit accessoire ? Eh bien il y a un nouvel étui, nommé DotView, dont les ouvertures permettent, sans dégainer la bête, de lire l'heure et les notifications : pas idiot.

La caméra principale est en fait double ( d'où l'appellation Duo Camera ), la seconde servant d'appareil de mesure de profondeur, lumière, etc. ce qui améliore les photos par des réglages automatiques plus adaptés de la caméra principale.

Le flash a aussi progressé puisque s'adaptant non seulement à la luminosité ambiante
mais aussi aux dominantes de couleur.

A la prise en main, outre l'impression de solidité, on remarque la vitesse de démarrage ; ça se joue en une dizaine de secondes, comme dans le cas du Google Nexus 5, jusqu'ici le plus rapide des smartphones.
Par la suite la rapidité de surf entre les écrans ne se dément pas.

Comme déjà indiqué la durée entre deux recharges est dans le haut de gamme et n'est pas gênée par les efforts de rapidité ; de plus, HTC a travaillé la phase de rechargement et annonce être bientôt capable de rester sous la centaine de minutes pour un rechargement complet ( dernières versions à venir ...).

L'Android 4.4 Kitkat vient avec une surcouche Sense 6.0... que nombre de puristes n'apprécient pas, mais qui change en fait assez peu.
Le clavier par contre est peut-être le point faible de la machine ; on peut en atténuer l'effet en installant l'appli Swiftkey.

Bref, waw pour l'aspect,la conception, la finition, la rapidité, y compris pour prendre une bonne photo par devant ou par derrière, et la musicalité.

Bof pour le clavier, et la facilité d'utilisation en légère baisse.

Alors, ça vaut 680 € ? Ses concurrents :  Samsung Galaxy S5, le Nexus 5, Sony Xperia Z2.

Pour moitié moins cher vous trouverez sur notre site : de superbes affaires qui n'ont pas rougir en termes de performance !

 

Cette entrée a été publiée dans smartphone, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire